Mais pour quoi?

Ce que les gens appelle d'Esprit Design peut nous aider à penser un nouveau pays

07 06-2015
Mais pour quoi?

Pour quoi parler de Design Thinking en Tunisie?

On le sait bien: la Tunisie est un pays extrêmement riche par sa culture, ses traditions et ses coutumes. Un pays traversant une crise dramatique, à la fois économique, sociale et politique. La Révolution Tunisienne (déclenché le 14 Janvier 2011) a été sous le regard étonné et admiratif du monde entier. Sur une population de plus de dix millions d’habitants, le nombre de chômeurs est officiellement estimé à près de 700.000 dont 150.000 de diplômés du supérieur. Le problème de la création de nouveaux postes d’emploi constitue aujourd’hui en Tunisie un problème majeur. Depuis la révolution du 14 janvier, les mouvements de revendications sociales se sont amplifiés.

L’emploi a constitué la principale préoccupation de tous les gouvernements depuis l’indépendance. Le problème est crucial aujourd’hui car il intervient à un moment où le pays passe par une étape difficile. Mais cette problématique n’est pas uniquement liée à la création de postes, mais également à la réforme de l’éducation et de la formation professionnelle, ainsi qu’à l’in- stauration de bonnes pratiques destinées à introduire plus de célérité et de transparence dans la gestion.

Alors, nous avons besoin d’un méthode qui nous permet d’être adaptable à toute problématique et, bien sûr, doit être exploitable par tout le monde, même ceux qui ne se pensent pas créatifs. On doit générer la plus large gamme de possibilités.

Pourtant, il existe un processus de réflexion/action suffisamment précis pour indiquer des points de passage obligés tout en restant suffisamment large pour s’adapter à divers champs d’applications. Le Design Thinking intègre de façon conjointe les problématiques touchant aux personnes (« clients », ce qui est souhaité), à la technologie (ce qui est possible) et à l’économique (ce qui est rentable). Bien qu’originaire des pratiques de designers, le Design Thinking ne leur est pas exclusivement réservé. Au contraire, cette approche est basée sur la collaboration multidisciplinaire et multiculturelle afin d’encourager les personnes à explorer des alternatives qui n’existaient pas auparavant.

Adopter l’approche du Design Thinking permet de développer les idées et de les partager dans l’optique de construire de manière collaborative des solutions novatrices. Cela peut être dans le business, l’éducation, notre société. La Tunisie en a besoin. L’empathie offre une compréhension profonde des interlocuteurs et permet ainsi de voir chaque problème comme une opportunité. La confiance créative amène à développer ses idées, apprendre de ses erreurs et capitaliser sur chaque expérience pour en sortir plus novateur.

C’est le temps de (vraiment) « pensez Tunisie ».

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.